Cherbourg accueille le plus grand paquebot du monde, l'Harmony of the Seas

Soumis par RssTourisme le lun 25/04/2016 - 17:06

 

L'Harmony of the Seas, nouveau joyau de la flotte de la compagnie Royal Caribbean International, effectuera sa première escale française au port de Cherbourg le 27 mai 2016.

L'occasion pour Cherbourg-en-Cotentin de réaffirmer sa place de port d'escales de premier plan en France et sur la Mer de la Manche.

A l'occasion d'une mini-croisière de 3 jours et 2 nuits, l'Harmony of the Seas sera amarré au Quai de France de 7h à 18h le vendredi 27 mai. Arrivant de Southampton, la nationalité prédominante à bord sera britannique.

UN NAVIRE EXCEPTIONNEL

Construit dans les chantiers STX à Saint Nazaire, ce géant des mers de 362 mètres de long et 66 mètres de large, troisième paquebot de la classe Oasis, peut accueillir jusqu'à 6 296 croisiéristes et 2 384 membres d'équipage. Il est aujourd'hui le plus grand paquebot du monde.

Ce navire, révolutionnaire dans sa conception architecturale, dispose d'une superstructure ouverte sur une promenade intérieure arborée de véritables arbres, pelouses et plantes. A bord, les passagers pourront profiter d'un panel de services et activités aussi novateurs que grandioses, avec entre autres, un formidable parc aquatique accueillant les plus grands toboggans plein air jamais installés à bord d'un navire, une patinoire, une tyrolienne, deux murs d'escalade, deux simulateurs de surf, un minigolf, le Bionic Bar et ses robots barmen, des balcons virtuels dans de nombreuses cabines intérieures, et aussi la meilleure technologie Internet haut débit en mer.

CHERBOURG, UN PORT BÂTI POUR LES PLUS GRANDS PAQUEBOTS

Cherbourg, ville portuaire, entretient une longue histoire avec les paquebots depuis la fin du XIXe siècle. Porte des Amériques, la Ville a longtemps accueilli les Européens migrants vers le Nouveau Monde ou les Américains de passage sur le Vieux Continent. Le flux migratoire exponentiel a conduit Cherbourg à s'équiper de structures adaptées, jusqu'à construire en 1933, la plus grande gare maritime transatlantique au monde, fleuron logistique associant un hall maritime, un hall ferroviaire et une voie charretière. Monument Art déco, elle a depuis été classée monument historique et est devenue, en 2002, un pôle touristique et scientifique dédié à l'aventure de l'Homme sous la mer, La Cité de la Mer. En compétition dans une émission de France 2, elle a été élue 3e Monument préféré des Français 2015.

De prestigieux paquebots ont fait escale à Cherbourg-en-Cotentin, comme le Titanic en 1912 qui a jeté l'ancre dans la rade pour sa seule escale continentale ou les Queens de la Cunard, dont la première escale en France métropolitaine du Queen Mary 2 en 2004. De moyen de transport, le développement de l'aéronautique a converti le paquebot en équipement de loisirs toujours plus imposant. Cherbourg-en-Cotentin s'est adaptée et a développé son offre touristique et de services aux croisières. Cherbourg-en-Cotentin n'accueille pas seulement d'énormes paquebots mais également des navires de taille moindre et de grands yachts de luxe, comme ceux des compagnies Seaboum ou Silversea, toujours avec la même exigence de satisfaction des visiteurs.

L'Office de Tourisme Cherbourg Cotentin, via son Club Croisière, met en place de nombreux services pour les croisiéristes, tels que :

  • la mise en place d'une navette bus ou en calèche, reliant le Terminal Croisière, l'Office de Tourisme et le centre commercial Les Eléis,
  • une connexion WIFI gratuite dans tout le Terminal et à l'Office de Tourisme,
  • un bureau d'accueil touristique ouvert durant toute la durée de l'escale, un village d'exposants dans le Terminal, une dégustation libre de produits locaux, une boutique de souvenirs et une billetterie pour La Cité de La Mer...

 

L'association de bénévoles Cherbourg Cruise Greeters est présente pour assister les croisiéristes et leur faire découvrir Cherbourg-en-Cotentin.

A l'occasion de l'escale de l'Harmony of the Seas, Adam Sharp, en charge du déploiement de la flotte des compagnies de la Royal Carribean en Europe et président Europe de la CLIA (Cruise Lines International Association), sera présent à bord avec d'autres représentants du groupe Royal Carribean. « Seuls trois ports en France peuvent accueillir, dans de bonnes conditions, des paquebots tels que ceux de la Royal Carribean : Cherbourg, Le Havre et Marseille, explique Adam Sharp.

CHERBOURG A LE VENT EN POUPE

Cette saison 2016 renforce le positionnement de Cherbourg comme destination croisière de premier plan alors même que l'industrie de la croisière connaît depuis plusieurs années une expansion florissante. Cette escale de la compagnie RCI n'est pas la première de l'année, ni la dernière. Déjà, le 18 avril 2016, Cherbourg-en-Cotentin a accueilli l'Ovation of the Seas, le précédent plus grand paquebot du monde (348 m, 4 900 passagers). Sur les 24 escales attendues en 2016, pouvant grimper jusqu'à 30, plus de la moitié est programmée par le groupe Royal Carribean. « Cette année est exceptionnelle pour Cherbourg-en-Cotentin, se réjouit Benoît Arrivé, maire de Cherbourg-en-Cotentin. Elle a démarré par la création de notre commune nouvelle et se poursuit par une succession d'évènements majeurs : en mars, l'ouverture du Quasar (pôle culturel de Cherbourg-en-Cotentin), cette escale du plus grand paquebot du monde, l'arrivée du Tour de France le 3 juillet... »

Cherbourg-en-Cotentin se démarque par son glorieux passé transatlantique, son port dans la ville, son potentiel d'excursions riche et varié avec le Mont Saint-Michel, les plages du débarquement à proximité... Ses infrastructures portuaires sont en parfaite adéquation avec l'évolution du marché : les carnets de commande des constructeurs français (STX) et européens n'ont jamais été aussi remplis (4 nouvelles commandes reçues en 2016 pour un montant de 4 milliards d'euros) et les prochains navires auront une capacité d'au moins 3 000 passagers pour une longueur dépassant les 250 mètres de long. Le quai de France et le terminal croisière de Cherbourg-en-Cotentin, équipés de nouvelles passerelles en 2017, sont prêts à continuer à accueillir ces nouveaux géants des mers dans les meilleures conditions.

 

Categories
Regions