Oenotourisme en France : d'où viennent les clients ?

Soumis par RssTourisme le lun 20/01/2014 - 14:22

Après les Français, 1ers adeptes de l’oenotourisme, les Britanniques et les Belges font régulièrement le choix d’une destination spécifiquement pour découvrir ses vins et vignobles. Quant aux Chinois, les vins français, notamment du Bordelais, font l’objet d’un engouement grandissant… La nouvelle étude de Atout France «Tourisme et vin, réussir la mise en marché» vous en dit plus.

Les vins français, notamment du Bordelais, font l’objet d’un engouement grandissant de la part des Chinois. Depuis 2008, les achats de châteaux et domaines viticoles par les Chinois se multiplient. Ils occupent désormais la 2ème place (derrière les Belges) en termes de nationalités de propriétaires étrangers de domaines bordelais.

Le vin est devenu un marqueur social important pour la clientèle chinoise la plus privilégiée. La Chine est d’ailleurs le 1er marché à l’export des vins de Bordeaux. Un phénomène qui incite les Chinois à venir découvrir les vignobles français. Plutôt destinée à ceux qui connaissent déjà les incontournables de la destination, la visite de vignobles représente le 1er choix de thématique pour un 2nd voyage en France.

Le marché chinois s’il est très prometteur pour l’oenotourisme français, ne représente cependant à ce jour qu’une part minime des oenotouristes.

Les Britanniques et les Belges comptent pour la moitié des 39% de touristes internationaux qui viennent découvrir les vignobles français (voir infographie). Souvent bons connaisseurs des vins français, ces clientèles font régulièrement le choix d’une destination spécifiquement pour découvrir ses vins et vignobles. Ils sont en demande d’échanges avec les viticulteurs et de découverte historiques et culturelles du territoire. Durant leur séjour (9 jours en moyenne), leur budget pour l’achat de vin est estimé à 250 €, un chiffre nettement supérieur à la moyenne (104€).

Mais les Français demeurent les 1ers adeptes de l’oenotourisme (61% des clients), et la clientèle locale, susceptible de revenir se fournir dans une cave, est capitale pour les producteurs.

La précédente étude, Tourisme et Vin*, de Atout France a démontré que 93% des oenotouristes réservent leur séjour « en direct », sans passer par un intermédiaire (TO ou agences de voyages).

Aussi, l’Agence a-t-elle souhaité mettre à disposition des producteurs un guide pratique visant à les accompagner dans la commercialisation de leur offre auprès des touristes. Ce guide leur propose une méthodologie avec des préconisations très concrètes allant de l’étude de marché, à la promotion, en passant par la conception de produit oenotouristiques.

A l’heure où le secteur viticole français évolue dans un contexte international de tensions commerciales, le tourisme représente, outre une source de revenu supplémentaire, une façon de faire connaitre ses vins et vignobles, en France comme à l’international, en capitalisant sur son image et la qualité de son offre.

Tourisme et vin Réussir la mise en marché

Collection marketing touristique
Atout France – Décembre 2013
Cet ouvrage est en vente au prix  de 19,95 € TTC
en version papier et PDF sur www.atout-france.fr

Categories
Regions