INSTANTS T, Exposition photographique au Touquet Paris-Plage (62) par Eliz Dream

Soumis par ilebaupain le mer 01/08/2012 - 10:30

<p>&laquo; &Ocirc; temps ! suspends ta voile&hellip; &raquo;, tel est le titre de la photographie qui illustre l&rsquo;affiche de l&rsquo;exposition de la fac&eacute;tieuse photographe Eliz Dream et qui bien r&eacute;sume l&rsquo;esprit dans lequel elle a abord&eacute; et con&ccedil;u le projet. L&rsquo;artiste nous livre une vision singuli&egrave;re, quasi &laquo; n&eacute;o-nostalgique &raquo; de la ville du Touquet Paris-Plage, lieu de vill&eacute;giature de son enfance heureuse et terrain de jeu de son travail artistique arriv&eacute; aujourd&rsquo;hui &agrave; maturit&eacute;. Originaire de Roubaix, Eliz Dream pr&eacute;sente au Touquet Paris-Plage une exposition solo &agrave; la Galerie Wagner, qui lui a donn&eacute; Carte Blanche, du 4 au 27 ao&ucirc;t 2012. Intitul&eacute;e &laquo; Instants T &raquo;, l&rsquo;exposition pr&eacute;sente une s&eacute;rie de 24 photographies prises dans autant de lieux embl&eacute;matiques, dans lesquels se jouent des sc&egrave;nes de vie imagin&eacute;es par la photographe, m&ecirc;lant projections de souvenirs d&rsquo;enfance r&eacute;interpr&eacute;t&eacute;s et clins d&rsquo;&oelig;il &agrave; la m&eacute;moire collective du Touquet Paris-Plage, dont on c&eacute;l&egrave;bre cette ann&eacute;e le Centenaire. Le jour du vernissage, samedi 4 ao&ucirc;t &agrave; 18h, l&rsquo;artiste cr&eacute;era un d&eacute;cor devant lequel le public sera invit&eacute; &agrave; poser et &agrave; se faire photographier, pour que chacun puisse immortaliser son propre &laquo; Instant T &raquo; !</p>
<h3>
Exposition photographique du 4 au 27 ao&ucirc;t 2012</h3>
<p>Vernissage le samedi 4 ao&ucirc;t 2012, &agrave; partir de 18h + performance de l&rsquo;artiste avec le public</p>
<ul>
<li>
Galerie Wagner</li>
<li>
96 rue de Paris</li>
<li>
62520 Le Touquet</li>
<li>
www.derriereladune.com</li&gt;
</ul>
<p>Ouvert du jeudi au lundi de 10h &agrave; 13h et de 15h &agrave; 19h et sur rendez-vous</p>
<h3>
T comme&hellip; Touquet !</h3>
<p>Dans cette exposition photographique color&eacute;e et vivante - un paradoxe amusant quand on sait que les principaux protagonistes&nbsp; sont des mannequins de vitrine -, entre esth&eacute;tique n&eacute;o-vintage et ultra contemporan&eacute;it&eacute;, la photographe Eliz Dream r&eacute;interpr&egrave;te de mani&egrave;re d&eacute;cal&eacute;e l&rsquo;embl&egrave;me de la ville du Touquet Paris-Plage : un personnage portant un sac de golf. Les sc&egrave;nes imagin&eacute;es et photographi&eacute;es par l&rsquo;artiste ont pour d&eacute;cors divers lieux embl&eacute;matiques du Touquet Paris-Plage, comme la plage et ses cabines color&eacute;es, le Grand H&ocirc;tel Westminster, le Golf, la rue St Jean et ses commerces&hellip; Chaque image raconte une histoire optimiste, presque hors du temps. A sa mani&egrave;re, Eliz Dream rend ainsi un hommage volontairement id&eacute;alis&eacute; &agrave; une ville qui c&eacute;l&egrave;bre cette ann&eacute;e son Centenaire et qu&rsquo;elle conna&icirc;t bien pour y avoir pass&eacute; de nombreux moments de son enfance. C&rsquo;est ici qu&rsquo;elle a construit ses premiers ch&acirc;teaux de sable et contempl&eacute; ses premiers couchers de soleil. C&rsquo;est ici aussi qu&rsquo;elle a commenc&eacute; &agrave; r&ecirc;ver &agrave; ses premiers clich&eacute;s de photographe&hellip; qu&rsquo;elle r&eacute;alise finalement 20 ans plus tard !</p>
<h3>
T comme&hellip; Temps</h3>
<p>L&rsquo;artiste ne cherche pas ici &agrave; repr&eacute;senter avec exactitude l&rsquo;histoire du Touquet Paris-Plage ou &agrave; reproduire fid&egrave;lement ses souvenirs d&rsquo;enfance, du temps o&ugrave; elle jouait encore &agrave; la poup&eacute;e. Elle r&eacute;invente ces &laquo; instants T &raquo; au gr&eacute; de son inspiration, superposant des r&eacute;f&eacute;rences &agrave; l&rsquo;histoire de la ville &agrave; des clich&eacute;s issus d&rsquo;un Age d&rsquo;Or fantasm&eacute; par l&rsquo;artiste.</p>
<p>Aujourd&rsquo;hui, Eliz n&rsquo;a rien perdu de sa candeur originelle, mais ses poup&eacute;es sont d&eacute;sormais grandeur nature et son bac &agrave; sable est &agrave; la dimension d&rsquo;une ville. Ses mannequins se baladent librement dans le Touquet d&rsquo;aujourd&rsquo;hui, au gr&eacute; de ses rencontres : du Chat Bleu, la c&eacute;l&egrave;bre confiserie-chocolaterie du Touquet, &agrave; la piscine de l&rsquo;H&ocirc;tel Westminster pour une petite baignade dans un d&eacute;cor raffin&eacute; et dont la fresque &eacute;voque les ann&eacute;es Folles, en passant par la plage, pour une partie de p&ecirc;che &agrave; la crevette - activit&eacute; pratiqu&eacute;e depuis tr&egrave;s longtemps au Touquet, ici par une &laquo; sautri&egrave;re &raquo; un tantinet plus poseuse ! Un peu plus loin, Eliz nous embarque au septi&egrave;me ciel, aux c&ocirc;t&eacute;s d&rsquo;un aviateur chevronn&eacute;. En arri&egrave;re-plan des sacs de golf &eacute;quip&eacute;s de parachutes &eacute;voquent avec un &eacute;moi feutr&eacute; la guerre qui a touch&eacute; la ville et d&eacute;truit une majeur partie de son front de mer&hellip;</p>
<p>C&rsquo;est donc un aller-retour complexe qui se joue ici, entre pass&eacute;(s) et pr&eacute;sent(s), entre nostalgie d&rsquo;un Age d&rsquo;Or r&eacute;volu et fantasme d&rsquo;un pass&eacute; id&eacute;alis&eacute;, o&ugrave; la lin&eacute;arit&eacute; du temps est abolie, ou plut&ocirc;t revue, corrig&eacute;e et mise au go&ucirc;t du jour. La composition-m&ecirc;me des &oelig;uvres photographiques participe de ce va-et-vient temporel. La photographe leur applique un effet vintage color&eacute; et contemporain, tel un film recoloris&eacute;. Cette superposition de temps est &eacute;galement induite par la mise en sc&egrave;ne des mannequins de vitrine utilis&eacute;s par l&rsquo;artiste. Fig&eacute;s dans leur expression, dans l&rsquo;espace et dans le temps. Une &eacute;trange impression d&rsquo;arr&ecirc;t-sur-image envahit immanquablement le spectateur, &agrave; la vue de ces instants de vie et de bonheur simples et fugaces qu&rsquo;on aimerait voir s&rsquo;&eacute;terniser.</p>
<h3>
T comme&hellip; Tendance</h3>
<p>Les mannequins mis en situation par Eliz Dream &eacute;voquent les poup&eacute;es de notre enfance, que la photographe, f&eacute;rue de mode et de d&eacute;coration, s&rsquo;amuse &agrave; habiller et &agrave; mettre en situation, dans ce grand studio &agrave; ciel ouvert qu&rsquo;elle a su cr&eacute;er au Touquet Paris-Plage. Le travail artistique pr&eacute;sent&eacute; &agrave; la Galerie Wagner fait fortement &eacute;cho avec son travail habituel de studio. Faisant directement r&eacute;f&eacute;rence au monde de la mode, &agrave; ses codes et &agrave; ses &laquo; clich&eacute;s &raquo;, Eliz Dream introduit ici un d&eacute;calage dans l&rsquo;objet m&ecirc;me de son travail. Il s&rsquo;agit avant tout de raconter quelque chose d&rsquo;elle-m&ecirc;me et donc de nous, puisant dans l&rsquo;intimit&eacute; de son enfance et de ses r&ecirc;ves, nous&nbsp; donnant une vision critique sur ce qu&rsquo;est la d&eacute;finition du bonheur, tel que la soci&eacute;t&eacute; de consommation et la publicit&eacute; voudraient nous l&rsquo;imposer : celui d&rsquo;un monde lisse, sublim&eacute;, heureux, color&eacute;, sans fausse note. Sa d&eacute;marche n&rsquo;est pas sans rappeler celle du photographe Bernard Faucon pour ce qui est de l&rsquo;utilisation de mannequins de vitrine, ou dans un autre registre, celle des &oelig;uvres de David Lachapelle, &agrave; la fois n&eacute;o-pop, ultra color&eacute;es, &agrave; la limite du kitsch et bien &eacute;videmment furieusement tendance !</p>
<h3>
T comme&hellip; Tee ?</h3>
<p>Fil rouge de cette s&eacute;rie photographique, le sac de golf, symbole de la ville du Touquet Paris-Plage, appara&icirc;t dans chaque lieu embl&eacute;matique aux c&ocirc;t&eacute;s des personnages, jouant un second r&ocirc;le mais omnipr&eacute;sent dans toutes les sc&egrave;nes. Le tee de golf, petit accessoire servant &agrave; soutenir la balle de golf pour la frapper, pourrait &ecirc;tre le d&eacute;clencheur de l&rsquo;appareil d&rsquo;Eliz Dream, qui r&eacute;alise un v&eacute;ritable parcours de golf photographique&hellip; &agrave; 24 trous bien s&ucirc;r !</p>
<p>Des illustrations (une plante, des drapeaux, des bonbons&hellip;) ont &eacute;t&eacute; ajout&eacute;es num&eacute;riquement sur les &oelig;uvres par la photographe, donnant au sac de golf une fonction plus sp&eacute;cifique et une dimension plus ludique.<br />
A chaque &eacute;tape, un instant de complicit&eacute; et d&rsquo;interaction entre les photographies et le spectateur se dessine, permettant de mieux (re)d&eacute;couvrir Le Touquet Paris-Plage dans sa diversit&eacute;, &agrave; travers les lieux ainsi que les personnages repr&eacute;sent&eacute;s. La photographe a d&rsquo;ailleurs tenu, avec la complicit&eacute; de Florence Wagner, commissaire de l&rsquo;exposition, &agrave; faire participer des boutiques de la ville, qui ont accept&eacute; de lui fournir tenues et accessoires pour ses mises en sc&egrave;nes d&eacute;cal&eacute;es, dans une d&eacute;marche que la photographe a voulue collective et &laquo; familiale &raquo;.</p>
<h3>
Eliz Dream</h3>
<p>Eliz Dream (de son vrai nom Elise Deram) est n&eacute;e en 1982. Elle vit et travaille &agrave; Lille, o&ugrave; est install&eacute; son studio photographique. &laquo; Tomb&eacute;e dans l&#39;art &raquo; d&egrave;s sa plus tendre enfance (sa m&egrave;re &eacute;tant peintre et photographe), elle d&eacute;cide assez naturellement de suivre ses pas. A l&#39;adolescence, Eliz a d&eacute;j&agrave; plus d&#39;une corde &agrave; son arc et se dirige vers des &eacute;tudes d&#39;arts graphiques et plastiques. Particuli&egrave;rement attir&eacute;e par la d&eacute;coration et la photographie, elle d&eacute;veloppe un sens aigu de la mise en sc&egrave;ne, du d&eacute;tail et de la couleur. Son univers s&rsquo;enrichit de multiples facettes, et, apr&egrave;s un passage chez DDB Nouveau Monde et au studio Contrejour, o&ugrave; elle fait ses armes principalement pour des enseignes de d&eacute;coration et de mode, elle d&eacute;cide de se lancer en tant que photographe ind&eacute;pendante et ouvre son propre studio.</p>
<p>Eliz travaille aujourd&rsquo;hui dans la mode, la beaut&eacute; et la d&eacute;coration, avec nombre de cr&eacute;ateurs et de marques qui appr&eacute;cient son inventivit&eacute; d&eacute;bordante, la fra&icirc;cheur de son style et de ses couleurs vitamin&eacute;es. Elle collabore &eacute;galement avec la presse magazine et d&eacute;veloppe en parall&egrave;le un travail photographique personnel, ayant notamment cr&eacute;&eacute; toute une s&eacute;rie mettant en sc&egrave;ne sa grand-m&egrave;re.&nbsp; Influenc&eacute;e par le pop art, le street art et les arts graphiques, ses &oelig;uvres d&eacute;bordent volontairement du cadre photographique : personnages et objets insolites se font acteurs de sc&egrave;nes r&eacute;solument d&eacute;cal&eacute;es, virant au kitsch aussi bien trash que glamour.</p>
<h3>
Galerie Wagner</h3>
<p>Cr&eacute;&eacute;e en 2004, la Galerie Wagner, dirig&eacute;e par Jean-Marie Wagner, et anim&eacute;e sur le plan artistique par sa fille Florence, n&#39;est pas une galerie comme les autres ; c&rsquo;est un univers, un passeur d&rsquo;atmosph&egrave;re. Cinq mots r&eacute;sument parfaitement son parti pris : la d&eacute;couverte, la diff&eacute;rence, l&rsquo;audace, l&rsquo;insolite et l&rsquo;&eacute;motion. D&eacute;couverte de nouveaux univers et de nouvelles esth&eacute;tiques. Diff&eacute;rence des mat&eacute;riaux et des d&eacute;marches artistiques. Audace dans les sujets abord&eacute;s. Insolite par nature. Emotion directe et indirecte provoqu&eacute;e par la forme, la mati&egrave;re, la couleur, l&rsquo;expressivit&eacute; et l&rsquo;intimit&eacute; de l&rsquo;&oelig;uvre.</p>
<p>Confirm&eacute;s ou &eacute;mergents, issus de divers courants, les artistes repr&eacute;sent&eacute;s par la galerie nous invitent &agrave; un voyage au c&oelig;ur de la vie. Avec authenticit&eacute; et sensibilit&eacute;, ils expriment leurs interrogations, leurs joies, leur lecture du monde. Avec courage et d&eacute;termination, ils soul&egrave;vent un voile de leur &acirc;me en esp&eacute;rant partager les valeurs de leur humanit&eacute;. Avec passion et conviction, la galerie s&rsquo;engage pour promouvoir leur savoir-faire, autant que leur savoir &ecirc;tre. En tant que &ldquo;passeur d&rsquo;atmosph&egrave;re&rdquo;, elle cr&eacute;e des passerelles entre ces artistes et les amateurs d&rsquo;art, en exposant leur travail dans un espace atypique de plus de 400m2, mais aussi hors les murs &agrave; travers divers partenariats en r&eacute;gion ; pour que les &oelig;uvres vivent de notre regard.</p>
<p><strong>CONTACTS :</strong></p>
<p>Galerie Wagner :<br />
Florence Wagner<br />
T. 06 62 16 16 28<br />
contact@derriereladune.com<br />
http://www.derriereladune.com/</p&gt;
<p>Exposition organis&eacute;e avec le concours de l&rsquo;agence PopSpirit, agent et attach&eacute;e de presse d&rsquo;Eliz Dream : isabelle@pop-spirit.com - 01 42 93 44 56 - isabelle@pop-spirit.com</p>

Categories