47ème Congrès annuel d'Aircraft Engineers International, Berlin, Allemagne, 8-11 octobre 2019 : L'auto-règlementation s'est avérée fatale

Soumis par Aircraft Engineers International (AEI)
- Diffusé le mardi 08 octobre 2019 - 12:05

BERLIN, 8 octobre 2019 /PRNewswire/ -- Pour l'aviation, 2019 a été une année tragique avec la perte de centaines de vies. Il est également tragique que, suite aux accidents du Boeing 737-max, des questions importantes concernant la relation entre les régulateurs et ceux qu'ils règlementent ont été soulevées.

Dans le cadre du congrès annuel de cette année, des ingénieurs et techniciens de maintenance de quatre continents évoqueront leurs graves inquiétudes, à savoir que les régulateurs sont devenus bien trop proches de ceux qu'ils règlementent.

Les points à l'ordre du jour de cette année couvriront également :

-- La dévalorisation règlementaire du certificat de remise en service essentiel à la sécurité -- La légalisation du non signalement des défauts pour chaque vol par l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) -- Le rapport de sécurité de l'AESA et le manque d'action -- La mise sous pression des règlements sur la formation future -- La fatigue du personnel qui travaille pendant des semaines sans périodes de repos -- La fraude dans la formation et dans les examens liés à la maintenance

Aux États-Unis, la Federal Aviation Administration (FAA) a un historique bien documenté et turbulent d'accusations d'être devenue ce qu'on appelle une « agence capturée » [https://en.wikipedia.org/wiki/Regulatory_capture]:

Le recours systématique à l'Organization Designation Authority (ODA) de la FAA où la FAA accorde l'autorité de délégué aux organisations ou sociétés s'est avérée comporter de sérieuses lacunes.

Ce problème ne se limite pas à l'Europe. En raison du comportement de l'AESA, il est de plus en plus difficile de voir une ligne de démarcation entre l'agence et l'industrie qu'elle est censée règlementer.

Ce n'est pas seulement l'industrie aéronautique qui devra faire face aux conséquences d'accidents mortels et d'incidents graves de plus en plus fréquents, mais aussi ses passagers non avertis. Si les régulateurs continuent de créer un environnement règlementaire où la direction des compagnies aériennes est autorisée à adopter une politique de profit à n'importe quel prix, d'autres accidents du type B737-Max risquent malheureusement de se produire.

L'auto-règlementation n'améliorera pas la sécurité, au contraire, elle la compromettra. Les régulateurs sont là pour servir l'intérêt public et non pas l'intérêt des entreprises. Les régulateurs doivent veiller à ne pas s'appuyer sur des relations douillettes et recommencer à gouverner strictement ceux qu'ils sont censés règlementer.

Aircraft Engineers International dit « NON » à l'auto-réglementation et « NON » à la recherche de profits.

Pour plus d'informations, rendez-vous sur : www.airengineers.org [https://airengineers.org/].

Aircraft Engineers International (AEI)

CONTACT: Fred Bruggeman, téléphone : +46-70-574-4353, e-mail :media@airengineers.org

Web site: http://www.airengineers.org/

Categories
Entreprise émettrice : Aircraft Engineers International (AEI)
Diffuseur : Prnewswire