L’été s’annonce au beau fixe pour le tourisme français !

Suite à un début d’année durant laquelle les visiteurs français et internationaux ont sensiblement accru leurs dépenses, la saison estivale s’annonce prometteuse pour le tourisme français, tant du point de vue des arrivées que des nuitées touristiques.

Le bilan du premier semestre est en France favorable

Des recettes touristiques au beau fixe
Pour les cinq premiers mois de l’année, les dépenses des touristes français en France ont augmenté de +6.8% selon le baromètre TNS-Sofres, soit plus de 190 € par séjour et plus de 50 € par nuitée. Sur les trois premiers mois de 2011, les voyages des touristes français en France ont augmenté de 2,7% et leurs nuitées de 2,0%1.

En ce qui concerne les visiteurs européens, sur les cinq premiers mois de l’année, la hausse des dépenses serait de +3.9% pour les 5 premières clientèles européennes2, soit plus de 350 € par séjour et 85 € par nuitée. Sur le seul premier trimestre, mais pour l’ensemble des clientèles étrangères, la croissance des dépenses serait de 4,6%3. Cette croissance s’inscrit dans un contexte de légère baisse des arrivées des touristes étrangers à -1.3%.

L’enquête de fréquentation hôtelière DGCISINSEE souligne la bonne tenue de la fréquentation suisse (+11.7% au cours des quatre premiers mois) et russe (+25.2% sur la même période).

Pour les marchés lointains, la croissance est très soutenue en termes de fréquentation des hébergements touristiques3 en ce qui concerne la zone Amérique centrale et du sud dont le Brésil, avec +29,5% au cours des quatre premiers mois, elle est plus modérée en ce qui concerne l’Asie, avec +5.0% pour la Chine et un recul sensible du Japon à partir du mois de février.

2. Une saison estivale qui s’annonce très positive

D’après le baromètre TNS Sofres pour Atout France, la fréquentation de la clientèle française a connu une nette augmentation (+10% en nuitées) dès le mois de juin. Il en va de même pour les 5 principales clientèles européennes4 (+12% en nuitées), notamment britannique.

Concernant les mois de juillet et août, la fréquentation des Français serait également en hausse par rapport à l’an passé du fait d’un accroissement des durées de séjour, de façon modérée en juillet (nuitées en hausse de +2%) et plus affirmée en août (nuitées en hausse de +7%).

Du côté des 5 principales clientèles européennes (Royaume-Uni, Allemagne, Belgique, Italie, Pays-Bas), l’augmentation des arrivées en France en juillet-août se conjuguerait là aussi avec un allongement de la durée des séjours, conduisant à une hausse respective des nuitées de +8% et +13%.

Enfin, selon les analyses des bureaux de Atout France à l’étranger, en ce qui concerne les clientèles long-courrier, elles sont elles aussi prévues en hausse cet été aussi bien en ce qui concerne les marchés matures que les BRICs (Brésil, Russie, Inde, Chine) qui sont les moteurs de cette forte augmentation de visiteurs en provenance des marchés lointains. La croissance devrait se situer aux alentours de 5 à 8% pour le Brésil, de 10% pour la Russie, de 10% également pour l’Inde sur la période mi-avril/mi-juillet qui concentre une partie importante des voyages des Indiens en Europe.

Cette augmentation pourrait être nettement supérieure en ce qui concerne la Chine.

Selon l’enquête de conjoncture ATOUT FRANCE en partenariat avec le RN2D, Offices de Tourisme de France et ANMSM-SKI France, les professionnels du tourisme anticipent également un bel été. Si la fréquentation en espace rural et montagnard semble stable, l’espace urbain et évidemment le littoral bénéficieraient de l’embellie de cet été.

Les offices de tourisme et les comités départementaux de tourisme sont confiants dans de bons résultats pour le mois de juin : 31% à 64% d’entre eux selon le type de structures s’attendent à une hausse de la fréquentation.

Selon les professionnels interrogés dans l’enquête TNS Sofres, les Français semblent avoir reporté sur le mois de juin les ponts de mai que le calendrier ne favorisait pas cette année. 88% des gérants de campings, 76% des hôteliers, 72% des loueurs d’hébergements collectifs et 70% des restaurateurs se déclarent satisfaits de leur niveau d’activité.

En juillet, selon le baromètre TNS Sofres les taux de réservation augmenteraient sensiblement par
rapport à la même époque en 2010, notamment dans l’hôtellerie (à 37% contre 32% en 2010) et pour
le camping (à 65% contre 58% en 2010) figurant à nouveau parmi les hébergements plébiscités.

En août, les offices de tourisme et syndicats d’initiatives et les Agences de développement touristique et les Comités départementaux du tourisme anticipent une fréquentation à la hausse et ce pour l’ensemble des espaces : 49% des offices ruraux, 56% des offices littoraux, 62% des office urbains et jusqu’à 73%des départements la prévoient une progression de la clientèle française.

Ces bonnes perspectives peuvent être expliquées par un effet de convergence de plusieurs
événements positifs
:

  • - La météorologie du printemps, particulièrement clémente,
  • - L’augmentation du niveau de vie dans les pays émergents qui incitent de nouvelles clientèles à découvrir l’Europe et donc la France, leur destination préférée,
  • - La parité euro/dollar, un peu plus favorable à l’euro en 2011,
  • - Les révolutions dans les pays touristiques du Maghreb (Tunisie) et du Moyen-Orient (Egypte) ont conduit à des reports de destination vers les pays européens.

Ces tendances positives restent bien sûr à confirmer.

Confiant sur les perspectives de la saison estivale,le secrétaire d'état Frédéric LEFEBVRE a indiqué : « Je me réjouis que le premier semestre et les perspectives encourageantes pour l’été confirment la sortie de crise de la destination France. Cet été s’annonce sous les meilleurs auspices pour le tourisme français. ».

Categories: 

Theme by Danetsoft and Danang Probo Sayekti inspired by Maksimer