Croissance modeste pour le tourisme européen en 2016

  
Soumis par RssTourisme le mer 08/02/2017 - 11:56

La demande touristique européenne poursuit sa croissance et résiste aux problèmes de sûreté et de sécurité et à l'agitation politique.

La croissance globale, néanmoins, a ralenti par rapport à l'année précédente (+ 5 % en 2015), grevée par le décrochage de certaines destinations subissant le contrecoup d'événements tragiques. La région la plus visitée au monde a accueilli 620 millions de touristes venus de l'étranger en 2016, soit une augmentation de 2 % par rapport à la même période en 2015 [1].

Selon le dernier rapport de la Commission européenne du tourisme, intitulé European Tourism - Trends & Prospects  (Tourisme européen - tendances et perspectives), la plupart des destinations ont enregistré une croissance saine au cours des derniers mois de 2016. L'Islande reste la destination le plus prisée (+ 40 %) suivie par des résultats exceptionnels de Chypre (+ 20 %) et de la Slovaquie (+ 19 %) grâce à l'amélioration de la liaison aérienne et de la fréquentation hors saison. La Bulgarie (+ 16 %) a également enregistré une croissance vigoureuse, tandis que d'autres destinations, à l'instar de la Serbie et du Portugal (+ 13 %) séduisent de plus en plus les amateurs de bonnes affaires. Dans l'autre sens, les inquiétudes liées à la sûreté et à la sécurité pèsent sur le nombre de visiteurs en Turquie (- 31 %) et en Belgique (- 14 %) tandis que le cours élevé de sa monnaie fragilise l'activité touristique de la Suisse (-2%).

Les destinations européennes reconnaissent la nécessité de maintenir leur compétitivité dans un secteur qui s'adapte rapidement aux besoins variés des voyageurs des marchés consolidés et émergents. Ce sera en redoublant d'efforts et en renforçant la coopération des autorités européennes chargées du tourisme, que le continent restera une destination compétitive et favorisera le tourisme récepteur ", a déclaré Eduardo Santander, le directeur exécutif de la CET.

Les grands marchés européens continuent de stimuler la croissance   

Les voyages en Europe restent fortement tributaires de la demande intrarégionale. Plusieurs destinations affichent une croissance à deux chiffres en provenance d'Allemagne et de France, que l'on attribue à la stabilité de la conjoncture économique de la zone euro. Au Royaume-Uni, la dépréciation de la livre sterling n'a pas dissuadé la demande de voyages, avec près d'une destination européenne sur deux affichant une croissance à deux chiffres, en provenance de ce marché. Le nombre de visiteurs provenant de Russie augmente progressivement, l'augmentation étant significative vers les destinations méditerranéennes et baltes. Les flux de touristes russes devraient progresser tout au long de l'année 2017, dans la mesure où le rouble se renforce.

Le nombre de touristes provenant des États-Unis vers l'Europe a progressé de 8 % (environ 27,4 millions) en 2016, grâce à un dollar fort, une conjoncture économique encourageante et de bons tarifs aériens. Cependant, il reste à voir si cette tendance se poursuivra du fait du repli sur soi du nouveau gouvernement américain. Globalement, la croissance chinoise (+ 2 %) s'est tassée depuis 2015, les inquiétudes en matière de sûreté décourageant les voyages en Europe.

[1] Organisation mondiale du tourisme (OMT)

Categories

A consulter également...